Un haut responsable de La NEF fait un appel aux dons pour soutenir les anthroposophes d’Ukraine

12.03.22


La NEF a été créé par des personnes issues du milieu anthroposophique. Elle est d'ailleurs souvent pointée du doigt comme étant une banque anthroposophique soutenant essentiellement des annexes de ce mouvement (écoles Steiner-Waldorf, biodynamistes, etc…).

Dans une publication, la banque explique son lien historique avec ce mouvement occultiste, mais affirme être devenue indépendante de celui-ci. Elle déclare "qu’aucune organisation issue du mouvement anthroposophe n’est présente dans le Conseil de Surveillance", et que celle-ci "cultive une parfaite indépendance de tout mouvement politique, social, religieux ou philosophique".

Cependant, nous trouvons dans ce Conseil de Surveillance de La NEF, Jean-Pierre Caron dont les fortes accointances avec différentes annexes de l’anthroposophie depuis des décennies ne peuvent être négligées.




Dans son ouvrage "Sens, essence et réalité", Jean-Pierre Caron s’inspire des recherches de Bernard Lievegeod et de Jean-Jacques Sick. Bernard Lievegeod est un médecin et éducateur social qui a présidé pendant plusieurs années la Société anthroposophique aux Pays-Bas, et a été président du conseil de surveillance de l'école néerlandaise de formation des enseignants Waldorf VPA [1] . Quant à Jean-Jacques Sick, il siègeait au comité directeur de la Société Anthroposophique de France, et a notamment travaillé sur la Tripartition Sociale.

Déjà en 1983, Jean-Pierre Caron est mentionné dans divers revues anthroposophiques.

En mai 2008 il donna une conférence au Cercle Europe-Cœur des Cultures Institut Rudolf Steiner

Dans le journal de la Société Anthroposophique en France de 2010, on apprend que Jean-Pierre Caron a fait le compte-rendu de la réunion de la Section Social anthroposophique tenue au Goetheanum en 2007. Et dans celui de 2016 on découvre qu'il est co-responsable de la section de sciences sociales en France de l'École de l'esprit.

Jean-Pierre Caron donne des stages à l'Atelier du Fontenay, ainsi que des séminaires sur les "Outils d’interventions et supervisions dans le domaine social et de l’entreprise selon la démarche anthroposophique de Rudolf Steiner".
Dans le rapport annuel de 2020 de la Fondation Paul Coroze, il fait l’éloge d’un éminent anthroposophe.
La même année il a fait une conférence au sein de la Société Anthroposophique. Une autre conférence était prévue en 2021, elle été annulée.

 

 

Une Fondation pour soutenir l'Anthoposophie en Ukraine


Dans la revue Anthroposophy Worldwide (2021) on apprend que Jean-Pierre Caron est l’un des initiateurs de la Fondation Sophia qui a pour but de "promouvoir le travail anthroposophique pratiqué en Ukraine par le biais de contacts réels et via des soutiens financiers".

 

Cette Fondation vient de lancer une campagne de dons pour aider des anthroposophes et victimes de l’invasion russe en Ukraine.

« Nous nous concentrons sur l'obtention d'une aide financière pour soutenir l'existence de personnes issues d'Initiatives anthroposophiques et d'autres personnes dans le besoin. »

Aujourd'hui le collectif Chanology France dévoile un leak d'un mail de Jean-Pierre Caron qui a été envoyé aux réseaux des écoles Steiner-Waldorf en France demandant de soutenir l'appel aux dons de la Fondation Sophia.
Ce document révèle encore plus que ce haut responsable de La NEF soutien activement le développement de l’anthroposophie.

La NEF clame son indépendance à l’égard de l’anthroposophie.

Cependant il semble judicieux de se poser des questions concernant ces affirmations lorsqu’on s’aperçoit que l’un des membres de son Conseil de Surveillance semble être, non seulement un anthroposophe actif influent (Ecole de Science de l’Esprit du Goetheanum), mais qu’en plus il participe à la mise en place d'une fondation de soutien au développement de l’anthroposophie en Ukraine (la fondation Sophia, via la GLS banque – une autre banque liée à l’anthroposophie).

Kalou
[1] les écrits de Bernard Lievegeod représentent une branche radicale et extrémiste de l'anthroposophie, préconisant de former des "îlots de culture" anthroposophiques qui survivront à l'effondrement de la civilisation actuelle et seront le socle de la future sixième époque post atlantéenne.
 

Faites le premier commentaire !